Action pour revendiquer le Cinéma Paradis

Communiqué de presse                                                                                                            Pour publication immédiate

Réserve terrains 006

Infologis affirme que les locataires sont perdants au jeu du Monopoly

Montréal, le 7 mars 2016 – C’est en posant une bannière que l’organisme Infologis réclame que la ville de Montréal « réserve » l’ancien Cinéma Paradis afin qu’il serve à la communauté. L’action a lieu dans le cadre de la campagne montréalaise Pour une réserve de terrains et bâtiments qui vise notamment à ce que la ville de Montréal acquiert des sites pour y construire des logements sociaux ainsi que des infrastructures collectives.

L’ancien Cinéma Paradis est à l’abandon depuis 2009. Il est situé à l’intérieur de la zone de Revitalisation Urbaine Intégrée (RUI) où la ville investit des dizaines de milliers de dollars pour des projets de revitalisation. « Le bâtiment cumule les graffitis pendant que le terrain prend de la valeur. » souligne Patricia Mercier, organisatrice communautaire à Infologis. « Il serait grand temps que des terrains et bâtiments inutilisés comme celui-ci servent à la communauté.»

« Certains jouent au Monopoly avec des terrains dont la valeur augmente pendant que, dans Mercier-Est, le tiers des ménages locataires consacrent plus de 30% de leur revenu pour se loger.» ajoute-t-elle.

Malgré le fait que le site soit privé, l’organisme soutient que la ville doit travailler à obtenir des pouvoirs du provincial pour zoner certaines parties de son territoire à des fins de développement de logement social. Par ailleurs, elle peut se prévaloir de son droit de préemption sur les sites excédentaires du gouvernement du Québec.

Cette semaine, d’autres actions se dérouleront à plusieurs endroits à Montréal notamment sur le terrain vacant de l'usine Lantic Sugar dans Hochelaga-Maisonneuve.

– 30 –